454 projets pour Paris 2012 / 3ème place


Comment exprimer le désir de Paris d’organiser les Jeux Olympiques en 2012 ? Comment incarner la motivation de tous de porter un tel projet ? Pour ce projet, la capitale tentera d’impliquer tous les français autour de son rêve. Chacun devra apporter un peu de lui-même à l’édifice collectif pour qu’il se concrétise. La beauté de ce projet tiendra autant dans les efforts consentis ensemble et le chemin parcouru que dans le plaisir de le voir aboutir. C’est pourquoi le repère Olympique doit cristalliser cet élan collectif et préfigurer un évènement qui nous élèvera ensemble.


Pour lui donner corps, nous proposons d’élever une immense structure  cubique de 28 m de côtés surmonté d’une fine terrasse en bois, un plan idéal entre ciel et terre. Par sa taille et la multitude de ses éléments, cet échaffaudage symbolisera la volonté des parisiens et de tous les français d’unir leurs efforts pour soutenir ce projet. Elle apparaîtra  le jour comme une nuée de fines tiges de métal simulant une sorte de nuage toujours différent. Il pourra accompagner l’avancement du projet en étant support d’affichage ou d’habillage.


Une fois traversé ce gigantesque réseau, le visiteur découvrira un grand plan en bois parfaitement carré de 28m équipé de garde-corps largement en retrait pour rendre le vide plus saisissant encore : une sorte de tapis flottant au-dessus de la ville, ouvert à tous les points de vue et incarnant le projet des Jeux Olympiques parisiens en devenir. Cette généreuse terrasse , capable d’accueillir jusqu’à 500 personnes, sera libre, ouverte à tous les possibles. Elle pourra rester un simple belvédère, aussi bien que devenir le lieu d’exposition du projet. Elle pourra rester nue ou être couverte simplement.


La nuit, la sous-face du belvédère s’éclairera entièrement, sa lumière se perdant dans les mailles de l’échafaudage le rendra immatériel. Cette feuille de lumière aérienne jouera le rôle d’un repère dans la nuit parisienne.


Création / emmanuel bénet et james tinel pour achille en partenariat avec Claude Courtecuisse

2004


© tous droits réservés Achille et Claude Courtecuisse